La DS espionne | Daily Montmartre

La DS espionne

Elle semble tout droit sortie d’un film de gangster ou d’espionnage des années 60. Tapie dans la petite rue Paul Féval, la DS mythique joue les Mata Hari de métal. Sa couleur bronze lui sert de camouflage et elle se prend aussi pour un caméléon, sa teinte se fondant dans celle des immeubles alentour.

Comments are closed.

Le Plan

More Stories

Le Mystère de la Marque Jaune

La station de métro qui n’existe pas. La ligne fantôme. Je cherche encore le titre du roman qui pourrait être inspiré par cette image….