La DS espionne | Daily Montmartre

La DS espionne

Elle semble tout droit sortie d’un film de gangster ou d’espionnage des années 60. Tapie dans la petite rue Paul Féval, la DS mythique joue les Mata Hari de métal. Sa couleur bronze lui sert de camouflage et elle se prend aussi pour un caméléon, sa teinte se fondant dans celle des immeubles alentour.

Comments are closed.

Le Plan

More Stories

La lectrice rêveuse

Elle a un joli nom ma lectrice… Ta-Tia -Na… Un visage de madonne, une pose gracieuse pour bien se replier dans son livre, pour…